Quatrième édition des Cours intensifs sur les droits de l’homme et le droit international pénal du 17 au 28 août 2015 à Goma

L’absence d’unités d’études spécialisées au sein des universités congolaises dans le domaine des droits de l’Homme et du droit international pénal est à la base du déficit dans la formation et la recherche universitaire. Les étudiants et les praticiens du droit désireux de se spécialiser dans le domaine sont contraints à poursuivre leur formation ou leur recherche à l’étranger. Cet exil forcé n’est pas à la portée de toutes les bourses.
Les droits de l’homme et droit international pénal sont en effet, les deux faces d’une médaille, les droits de l’homme garantissant les libertés fondamentales, alors que le droit international pénal en réprime pour l’essentiel les violations graves et massives, à l’image du bouclier et du glaive.
Le Club des Amis du Droit du Congo avec le soutien technique et académique de l’Université de Goma et celui de la Faculté de Droit de l’Université protestante au Congo ainsi que d’autres partenaires a pris l’initiative d’organiser des cours intensifs relatif aux droits de l’homme et au droit international pénal.
Les cours d’été sur les droits de l’homme et le droit international pénal qu’organise le Club des amis du droit du Congo rentrent dans cette optique d’offrir un cadre approprié aux personnes désireuses de se spécialiser dans ce domaine. Ce cadre sera celui de l’enseignement et de la formation continue.
Ces programmes apportent aux participants les connaissances qui leurs seront nécessaires s’ils souhaitent embrasser une carrière universitaire ou s’engager dans une profession judiciaire. C’est aussi un atout pour ceux qui voudront présenter leur candidature à un poste dans une juridiction internationale ou encore pour ceux qui travaillent dans les organisations non gouvernementales.

Objectifs :

– Une initiation à l’usage des différents instruments relatifs aux droits de l’homme et au droit international pénal ;
– Un renforcement des connaissances théoriques et pratiques en matière des droits de l’homme et de droit international pénal ;
– Une étude comparée basée sur la jurisprudence internationale et des expériences concrètes.

Ce nouveau programme s’adresse aux chercheurs, praticiens du droit que sont les avocats, le personnel judiciaire, et bien entendu les personnes œuvrant dans les organisations locales de protections des droits humains. Il est le tout premier du genre à offrir aux praticiens et étudiants d’acquérir des connaissances dans les domaines des droits de l’homme et du droit international pénal.
La vision est de stimuler non seulement des réflexions sur l’importance du respect des droits de l’homme mais aussi sur les politiques de mise en œuvre en Afrique, spécialement en République Démocratique du Congo. Il s’agit également de susciter des recherches dans une perspective d’innovation normative et de développement.
Ces cours se dérouleront chaque mois d’aout sur le site de l’Université Protestante au Congo ou ailleurs selon le besoin. A la fin de chaque session, les participants recevront « Un certificat de participation ».
Les trois précédentes éditions des cours intensifs sur les droits et le droit international pénal organisés du 13 au 24 août 2012( première édition) et du 29 juillet au 09 aout 2013 ( deuxième édition), du 11 au 22 aout 2014( troisième édition) à l’Université Protestante au Congo avec le soutien financier de la Confédération Suisse, des Pays-Bas, de l’Allemagne et de l’Ambassade de France en RDC ont connu un succès avec 237 participants ( première édition) et 250 participants ( deuxième édition) venus de différentes provinces du pays. Avocats, magistrats, membres de la société civile et étudiants ont constitué l’audience de cette première édition.
Il faudra souligner que les étudiants ont été évalués sur base de leur motivation pour participer à ces cours intensifs.
La présence de participants en provenance des Provinces et la qualité de leur participation durant les cours et les ateliers a été un plus lors de ces cours.
Le projet d’annualisation de ces cours intensifs sur les droits de l’homme et le droit international pénal repose essentiellement sur la complémentarité active ( situation concrète de la RDC, mécanismes de protection des droits de l’homme, juridictions nationales civiles et militaires, responsabilité civile de l’Etat, indemnisation des victimes et encadrement et restructuration de l’administration au niveau local et national) et de manière complémentaire, sur la CPI (historique, définitions des crimes, responsabilité pénale, présence de la CPI en Afrique et ses activités concrètes). Le lien entre droits de l’homme et droit international pénal, dans cet ordre, est à maintenir.
Pour plus d’informations :
+243 81 688 57 17
+243 9 98 18 6810
+32 474 607 198
Mails : bakama_eugene@yahoo.fr

Un Commentaire

  1. Sensibiliser les gestionnaires sur l importance d avoir des protocoles clairement r dig s pour une bonne prise en charge des 5 grandes causes de mortalit maternelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *